MRCC-NOUMEA-125pMRCC Nouméa - Nouvelle Calédonie
Maritime Rescue Coordination Centre
Centre de Coordination de Sauvetage Maritime
VHF 16 / TEL 16
MMSI 005401000 / Inmarsat 422799194 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Actualités
feed-image S'abonner au Flux RSS

Escale inaugurale de l'Ovation of the Seas

Le 31 janvier 2017, le port de Nouméa et l'Agence maritime Kénua ont eu l'honneur et le plaisir de recevoir le navire à passagers 'Ovation of the Seas' pour son escale inaugurale en Nouvelle-Calédonie.'Ovation of the Seas' est le troisième plus gros paquebot du monde. Jamais un aussi gros navire n'avait fait escale à Nouméa.
Ce paquebot de la compagnie Royal Caribbean international est le troisième de la classe 'Quantum of the Seas'. Il a été construit dans les chantiers Meyer Werft en Allemagne. Il a été livré le 17 avril 2016 dernier à son armateur.
C’est un navire impressionnant de 347 mètres de long et 42 mètres de large, avec 2090 cabines dont 1570 avec balcons, il peut recevoir 4180 passagers et 1500 membres d’équipage. C’est à lui seul une destination avec tous ses équipements innovants tel que : simulateur de saut en parachute avec RipCord by Ifly, bras télescopique gréé d’une capsule qui offre une vue à 360° au-dessus du paquebot, une salle équipée de 30 auto-tamponneuses et de trapèzes, des simulateurs de surf, un Bionic Bar, où des robots servent des cocktails. Ce navire dispose également de 8 piscines, 20 restaurants et bars, une salle de spectacle sur 270° à l’arrière du navire donnant sur l’extérieur. La visite promet d’être exceptionnelle !
Durant son court passage en Nouvelle-Calédonie, l'Ovation of the Seas' a fait appel au MRCC pour coordonner deux évacuations médicalisées réalisées par le Puma des FANC (cf. OP SAR 028 et 029).

  • 20170131-001
  • 20170131-002
  • 20170131-003
  • 20170131-004
  • 20170131-005
  • 20170131-006
  • 20170131-007
  • 20170131-008
  • 20170131-009


Journée sécurité mer

La Direction des affaires maritimes de la Nouvelle-Calédonie a organisée la traditionnelle journée de sensibilisation à la sécurité des loisirs nautiques le dimanche 15 janvier. Le beau temps étant au rendez-vous, les professionnels de la sécurité en mer ont pu rencontrer 203 navires de plaisance soit 550 personnes. Tous les acteurs de la sécurité en mer étaient présents : les Gardes Nature de la Province Sud, la Gendarmerie maritime avec leur vedette Dumbéa, le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie avec son navire Amborella, la brigade nautique de la Gendarmerie nationale et les bénévoles des station SNSM de Nouméa et de Koumac.

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a souhaité éditer cette année une nouvelle campagne de prévention. Le slogan est :
"Sur le lagon, pas d'improvisation, je prends toujours mes précautions"

Les rencontres avec les plaisanciers ont permis de rappeler le numéro d'urgence pour joindre le MRCC TEL : 16 et d'échanger, entre autres, sur les précautions à prendre avant de partir en mer, la nouvelle couverture VHF, les catégories de conception des navires de plaisance, l'emploi des balises de détresse.

  • 20170115_001
  • 20170115_002
  • M3

Nouvelle ère pour Cospas-Sarsat

cnes
Réunion sous présidence française du Conseil Cospas-Sarsat
cospas sarsat
 Le système de recherche et de sauvetage par satellites entre dans une nouvelle ère
 
Le Conseil de l’organisation internationale Cospas-Sarsat s’est tenu à l’UNESCO, à Paris, du 1er au 8 décembre. Sous la présidence de Bruno Chazal, du CNES, le Conseil a notamment décidé l’entrée en phase d’Early Operational Capability (EOC) du nouveau système MEOSAR, permettant ainsi la distribution opérationnelle de ses premières données de détresse. Cospas-Sarsat pourra désormais disposer à la fois d’une couverture mondiale et de la capacité à fournir une localisation précise des balises de détresse, en quasi temps réel. Le mardi 13 décembre à 13 heures UTC, l’EOC a été déclaré opérationnel et intègre désormais les données MEOSAR dans la distribution des alertes Cospas-Sarsat.
 
2016 a été une période clé pour Cospas-Sarsat, avec la préparation d’une deuxième génération de balises de détresse, des évolutions des balises aéronautiques pour répondre aux nouveaux besoins exprimés par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale et la transition des systèmes actuellement opérationnels (LEOSAR, basé sur des satellites en orbite basse et GEOSAR, sur des satellites en orbite géostationnaire) vers le système MEOSAR (Medium Earth Orbit Search and Rescue), qui utilise des satellites en orbite moyenne : Galileo pour l’Europe, GPS pour les États-Unis et Glonass pour la Russie. MEOSAR permettra de disposer d’une couverture mondiale et de fournir une localisation précise des balises de détresse activées, en quasi temps réel. Il sera ainsi un atout majeur pour mener à bien les opérations de recherche et de sauvetage dans des délais réduits et garantir ainsi les meilleures chances de survie des personnes en détresse.

Lors d’une allocution donnée au Musée national de la Marine en l’honneur du Conseil de Cospas-Sarsat et en présence des Etats et organisations participants au programme, ainsi que de représentants de la Commission européenne, du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, de la Direction Générale de l’Aviation Civile et de la Direction des Affaires Maritimes, Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, a déclaré : « Nous vivons aujourd’hui un moment historique puisque le Conseil a décidé l’entrée du système MEOSAR en phase d’EOC (Early Operational Capability), ce qui se traduit par la distribution de ses premières données opérationnelles. J’en suis d’autant plus ravi que la France assure cette année la Présidence du Conseil, avec la volonté d’impulser une dynamique particulière dans un souci permanent d’efficacité et un esprit de large coopération. La France et le CNES sont mobilisés sur cette thématique de la recherche et du sauvetage par satellite et je me félicite du travail effectué avec nos partenaires, parties prenantes du programme. Nul doute que nos efforts conjoints permettront de perpétuer notre action au service des citoyens de la planète. »

Mis en place il y a 37 ans, avant sa formalisation en 1988, pendant la guerre froide, par un Accord intergouvernemental entre la France, le Canada, les États-Unis et l’ex-URSS, le programme Cospas-Sarsat est un système de détection, de localisation et de transmission par satellites d’alertes de détresse pour la recherche et le sauvetage (Search and Rescue, SAR). Cospas-Sarsat fournit à la communauté internationale des données de localisation précises et fiables, pour assister les opérations de recherche et de sauvetage, en utilisant des instruments spatiaux et des installations au sol pour détecter et localiser les signaux des balises de détresse. Cospas-Sarsat a contribué au sauvetage de 40.000 vies humaines dans le monde entier depuis sa création, au cours de 11.000 événements de recherche et sauvetage.

Vidéo de présentation de Cospas-Sarsat en cliquant ici

source : cnes.presse.fr le 14 décembre 2016

 

Entraînement au treuillage Dragon 988 / SNS 270

dscgr

snsmDepuis quelques semaines la DSCGR (Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques) s'est doté d'un hélicoptère de type EUROCOPTER EC135. L'EC135 est un biturbine léger pouvant remplir un nombre de missions très variées. En effet il est intensivement utilisé à travers le monde en tant qu'hélicoptère de secours, mais aussi pour des missions de police, offshore, travail aérien, VIP.

De couleur bleu et blanc, il comporte un treuil sur son côté gauche permettant de venir récupérer des victimes aussi bien en montagne qu'en mer. Son identifiant radio est "DRAGON 988".
Afin de pouvoir effectuer des missions de sauvetage maritime, les pilotes et les mécaniciens de bord de l'EC135, les personnels de la sécurité civile, les équipes médicale du SMUR et les sauveteurs en mer se sont entrainer afin de mécaniser les procédures.
Ci-dessous vous pourrez voir une vidéo du treuillage d'un plongeur SNSM sur la vedette de 2ème classe SNS 270 "Croix du Sud".
 
 

Nous avons 166 invités et aucun membre en ligne

Centre de Coordination de Sauvetage Maritime - MRCC Nouméa - 2013 : 2016 - Webmaster